Cette accusation est un classique lorsque l’on brigue le poste de Premier Magistrat d’une ville alors qu’on est issue de la « diversité ».
Je ne peux bien évidemment pas en tenir rigueur si elle vient de personnes qui ne me connaissent pas, si toutefois il y en a encore à Goussainville (rires). Je dois les convaincre du contraire.

Mais ceux qui le font sciemment, alors qu’ils me connaissent, n’ont d’autres buts que de jeter gratuitement l’opprobre sur moi pour tenter de me barrer la route.

Ce genre de calomnies fera naturellement « pschitt » lorsqu’on découvrira les femmes et les hommes qui composeront ma liste ainsi que l’intégralité de mon programme.

Les véritables « communautaires » par contre, ce sont ceux qui aux responsabilités ont favorisé ces pratiques pour des raisons électorales, faisant parfois reculer la République sur notre territoire.

Alors soyons définitivement clairs. Il n’y a à mes yeux qu’une seule communauté, c’est celle des goussainvillois !

Mon équipe et moi n’aurons aucuns tabous en l’espèce. Jamais nous laisserons notre socle républicain s’effriter, car il est le ferment du mieux vivre ensemble.

A cet égard, je souhaite réaffirmer nos valeurs républicaines à travers une Charte qui sera signée par de nombreux acteurs notamment associatifs et éducatifs au lendemain de l’élection.
Je souhaite également réhabiliter notre fête nationale qui doit devenir « la fête de la ville de Goussainville » où petits et grands, jeunes et moins jeunes dans toute leur diversité, pourront communier ensemble en ce jour particulier.

Partager :
Catégories : Non classé

Facebook
Facebook
YouTube
Instagram