Tout d’abord je crois pouvoir dire sans prétention que je connais ma ville dans les moindres recoins.

L’exercice de mon mandat de conseiller municipal m’a permis de m’emparer de la chose publique, d’appréhender les difficultés que rencontrent nos citoyens, tout en mesurant le potentiel inexploité de notre territoire.

J’ai piloté des projets ambitieux tels que la construction des terrains de football synthétiques du stade Bacquet ou l’usine de décarbonatation pour avoir enfin une eau plus douce à Goussainville.

Le score que j’ai réalisé en juin 2017 lors des élections législatives témoigne non seulement d’une adhésion à un projet, mais également d’une indéfectible confiance des habitants à mon endroit.

J’ai l’intime conviction aujourd’hui que le prochain Maire sera un natif de Goussainville, qui vit parmi ses concitoyens et qui les comprend.

Quelqu’un capable de moderniser la ville, de proposer et de mener à bien un programme ambitieux. Quelqu’un qui se fera si besoin gronder s’il ne fait pas le job.

Une chose est définitivement certaine : il n’y a pas de place de Maire à Goussainville pour les parachutés, les « héritiers » ou les « dauphins » !

Dans ce contexte, ne pas être candidat aux prochaines municipales serait non seulement incompréhensible, mais vécu comme une trahison par les habitants.

Partager :
Catégories : Non classé

Facebook
Facebook
YouTube
Instagram