En plus des enjeux auxquels il faudra répondre, mon programme qui est en cours de chiffrage abordera notamment les thèmes du logement, de la propreté, du cadre de vie, de l’emploi, des transports, de l’éducation, de la sécurité et de la solidarité.

Je peux à titre d’exemple vous développer mes projets sur la propreté et l’emploi.

  • Propreté :

Notre ville est extrêmement sale, et ce constat est unanimement partagé par les habitants comme par les personnes qui viennent de l’extérieur.
Les causes sont multiples : incivilités, inconséquence voire laxisme des élus en charge de cette question et qui n’ont pas été capables de « renverser la table » quand cela était nécessaire, les problèmes suscités par les bornes enterrées et par le ramassage insuffisant des ordures ménagères que nous fait subir le SIGIDURS (Syndicat mixe de gestion déchets urbains).

Les conséquences sont désastreuses en termes d’environnement et de santé publique du fait notamment de la prolifération des rats.

Il me faudra apporter une réponse immédiate sur la base d’un diagnostic technique solide. J’exigerai des résultats tangibles dès les 100 premiers jours de mon mandat !

D’abord par un renforcement du service Propreté que je réorganiserai par quartiers. Ensuite en sollicitant un acte II de la démocratie locale sur ce sujet crucial. Nous irons en effet plus loin que les conseils de quartiers puisque nous créerons les « conseils de voisinage » qui donneront la possibilité aux habitants de co-piloter avec les techniciens le nouveau dispositif mis en place sur la propreté. Je demanderai une évaluation à chaque étape.

Enfin, la mise en place d’une brigade de l’environnement rattachée à la police municipale s’impose. Son rôle sera « d’identifier » pour permettre aux équipes d’agir rapidement. Il lui reviendra également « d’expliquer » et de « sanctionner » si nécessaire.

  • Emploi :

Le taux de chômage des goussainvillois est insupportable. Le bilan de l’équipe municipale sortante, sur ce sujet, est d’ailleurs calamiteux. Je ne serai pas de ces maires que j’ai côtoyé, qui affirment que « trouver un emploi à leurs administrés ne relève pas de leur compétence » !

Les habitants attendent de nous au contraire une mobilisation à chaque instant.

Ils réclament que les recrutements hors concours en mairie se basent sur la compétence, sans clientélisme.

Aussi, savez-vous que notre commune passe de nombreux marchés (voirie, éclairage public, cantine…) chaque année qu’on regroupe sous le terme de « commande publique » ? Savez-vous qu’il s’agit là de plusieurs millions d’euros ? Et bien je veux en faire un véritable levier en faveur de l’emploi des goussainvillois en imposant obligatoirement une clause d’insertion dans tous les marchés, forçant les entreprises à recruter prioritairement chez nous.

Je souhaite monter également une plateforme de recrutement pour nos entreprises, nos PME, nos artisans qui sont installés à Goussainville. Savez-vous qu’il s’agit là aussi d’un gisement de 1600 entreprises ou établissements tous secteurs confondus, qui emploient plus de 7 000 personnes ?

Enfin, je vais remettre le Maire au centre des politiques de l’emploi, en lien avec l’État, l’intercommunalité et la Région.

Et puis disons le franchement, je suis pour négocier « des quotas d’emploi pour les goussainvillois » avec les grandes entreprises de la plateforme aéroportuaire. Il est inadmissible que nos demandeurs d’emploi qui sont à proximité immédiate de l’aéroport de Paris se fassent « coiffer au poteau » lors des recrutements, à compétence égale, par des gens venus de l’Oise par exemple !

Partager :
Catégories : Non classé

Facebook
Facebook
YouTube
Instagram